LES POTERIES SHINO


Le thé est introduit au Japon au XIIIe siècle par des moines partis en Chine s’initier au bouddhisme. La boisson connaît un grand succès et la période Momoyama (1573-1615) est dominée par la cérémonie du thé et ses objets en grès.

Le façonnage des bols à thé s’effectue à la main donnant cette forme si particulière permettant de tenir les objets entre le bout des doigts et les paumes de la main. Les poteries Shino fabriquées dans les fours de Seto font partie des premières fabrications purement japonaises en grès avec celles de Setoguro, Oribe, Mino-Iga, Kiseto, Raku…

Les maîtres de la cérémonie du thé apprécient particulièrement les Shino avec leur émail blanc et gras. Le décor à base de traits représente des barrières, des feuilles, des fleurs, des bambous, des arbres, à l’aide d’oxyde de fer, de manganèse ou de cuivre.
Cuits vers 1200°, les grès de Shino prennent souvent des colorations originales quand la température n’est pas atteinte d’une manière uniforme.

photo :
Chawan en grès gris foncé recouvert d'un épais émail blanc céladonné décoré en brun noir sous la couverte d'une barrière et fleur.Epoque Momoyama. Larg. 13,2 cm.
Provenance : ancienne Collection Langweil.
Vendu dans la vente Beaussant Lefèvre juin 2003.
Adjugé 23.000€
copyright©Cabinet Portier


Fermer